Eliminatoires CAN2017

CMR-AFS : le jeu et les joueurs

Camfoot

Pour son premier match en tant que sélectionneur du Cameroun, Hugo Broos a utilisé quatorze joueurs, et a donc épuisé ses remplacements pour un résultat nul (2-2) au goût amer. Chacun y est allé de sa prestation. La plupart des joueurs sont passés à côté, l’illustration parfaite de leur niveau réel de jeu en club.

Le 27 mars 2016
commentaires

Ndy-Assembé : (4)

Décidemment, il est difficile de lui présager une place de numéro un dans les bois des Lions. Le portier de Nancy semble se plaire dans son strapontin de second et, même lorsque la perche lui est tendue, il ne l’attrape jamais. Il s’est fait surprendre sur la balle du 2-1, et a donné plus d’envergure au but de Kekana (50’).

Nkoulou : (4)

Le but égalisateur (2-2, 61e) du patron de la défense camerounaise n’a pas pour autant dissipé sa grosse contre-performance dans ce match. Son association avec Chedjou dans l’axe, deux joueurs aux profils identiques, n’a pas aidé le groupe. A l’image de son compère, Nkoulou a été transparent sur l’ouverture sud-africaine, bien plus encore, il a manqué d’agressivité et n’a semblé sortir de son sommeil qu’en fin de partie.

Chedjou : (2.5)

A peine sortie de l’infirmerie avec son club Galatasaray, il a aussitôt débarqué en sélection, et immédiatement titularisé par Broos dans ce match. Sauf que Chedjou était très juste et accusait encore le coup physiquement. Jamais on ne l’a observé au marquage individuel, encore dans les duels aériens.

Nyom : (7)

A son actif, quatre centres en retrait bien exécutés qui n’ont malheureusement pas trouvé d’opportunistes. Explosif et assez baroudeur sur son flanc droit, il a affiché sa détermination à mouiller le maillot. Seulement, il lui manque de la sérénité dans le jeu et de la confiance sur la durée pour définitivement s’affirmer.

Bedimo (6)

Il a le mérite d’être au départ du coup-franc qui a conduit au but de Nkoulou, et qui fait de lui un passeur décisif dans ce match. Mais aussi du centre en retrait repoussé par la défense sud-africaine, qui a permis à Siani d’inscrire le premier but camerounais. Il aurait été plus intéressant s’il parvenait au bout de ses actions, et si ses balles en retrait parvenaient dans le petit cadre du gardien des Bafana Bafana.

Mbia (4)
On se demande bien où était passé le capitaine lors du départ de la balle de l’entrejeu pour le premier but des Bafana Bafana ? Stéphane Mbia, brouillon tactiquement avait plutôt fait une grosse débauche d’énergie inutile vers l’avant et peinait à revenir. Par la suite, il aura été plus présent dans les tirages de maillots et des fautes abjectes. Son agressivité n’étant bonne que pour l’axe central.

Siani (8)

Il est incontestablement le meilleur camerounais du match. Non pas seulement pour son somptueux but à la lisière de la première période, mais davantage pour son intelligence de jeu, ses belles relances en profondeur avec précision, et son ratissage dans l’entrejeu. Il n’est pas attaquant, et enregistre quand même quatre tirs cadrés dans le match, avec à la clé son premier but en sélection.

Mandjeck (3)

Son retour sous la tunique vert-rouge-jaune n’a pas été celle qu’il espérait. Rappelé in-extremis pour pallier le forfait d’Alexandre Song, sa prestation n’a pas donné raison au coach. Rien ne lui a réussi et il a multiplié des pertes de balles qui ont chaque fois mis à mal la défense camerounaise. Il n’aura pas vraiment été complémentaire au milieu, et ça n’a pas été une surprise de le voir remplacer.

Zoua (4)

Malgré sa volonté, aucun tir cadré. Ou mieux, un seul tir repoussé par la défense sud-africaine en deuxième mi-temps. Comme toute la ligne offensive, Jacques Zoua a eu de la peine dans le trio mis en place par Hugo Broos qui jouait pour la première fois ensemble. La retransmission au milieu n’a pas aidé.

Bekamenga (3)

Un seul tir cadré en début de rencontre (5’), puis, plus rien. Ce fut laborieux pour Bekamenga qui célébrait ainsi son retour en sélection après huit années de disette.

Salli (4)

On peut reconnaitre à Salli ses replis défensifs parfois bénéfiques pour l’équipe. Mais il n’était pas à la hauteur de la tâche offensive qui lui incombait. Même à l’exécution des corners du Cameroun, le joueur de St Gall (Suisse) se donnait de la peine à mal les jouer alors que les Lions étaient dos au mur.

Tchani (4.5)

Avec l’entrée de Tony Tchani à la place de Mandjeck, le jeu fût plus fluide. Sur son premier ballon, le sociétaire de Colombus Crew se troue et offre la balle du 2-1 aux Sud-africains. Une façon pas très élégante de se signaler sous le vert-rouge-jaune. Il essayera par la suite de se reprendre en main et c’est lui qui gagne le coup franc pour le but de la tête de Nicolas Nkoulou.

Abang (5)

On pourrait bien compter avec lui à l’avenir. Il a démontré pendant la trentaine de minutes qu’il a passées sur l’aire de jeu qu’il a de bonnes prédispositions et de l’audace pour gérer la pression dans un match d’une telle envergure. Il a tenté des combinaisons avec Zoua, sans continuité, et s’est illustré aussi par ses bons appels de balle.

Marvin (pas noté)

Entré à la place de Siani, Marvin a apporté de la stabilité au milieu de terrain en donnant une très bonne impression avec un jeu porté vers l’avant. Pour un défenseur central de métier, il lui faudra encore du temps de jeu pour montrer tout ce qu’il s’ait faire.

Armel Kenné


REAGIR À L'ARTICLE

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches